marisa merlini

Si j’ai des lecteurs italiens, je les entends déjà se mettre à hurler « mama mia! » en voyant figurer le nom de leur icône nationale Marisa Merlini parmi ces étoiles filantes. Mais c’est que pour n’être une icône qu’en Italie, Marisa l’exceptionnelle reste inconnue passées les Dolomites. Sommets pourtant franchis avec célérité par toutes les divas et actrices italiennes de Gina à Sophia jusqu’à Anna Magnani sa grande amie. Et ce jusqu’à l’arrière banc des pin-up affriolantes patrouillant habituellement le buste fier dans les parages immédiats de Cinecitta.

Marisa qui deviendra un jour la vétérane du cinéma italien vient au monde à Rome le 6 Août 1923.

La famille est loin d’être riche et la situation s’aggrave encore avec la disparition prématurée de son père. Il ne faut pas entendre par là que ce brave homme est décédé mais plutôt qu’il a déserté le toit conjugal pour de plus fantasques aventures, laissant la mère de Marisa seule avec quatre enfants à élever.

Marisa commencera à gagner sa vie très tôt, dans la parfumerie, nous disent ses biographes.

Elle fera ses débuts au cinéma en pleine tourmente, en 1942.

Elle avait été remarquée par la femme d’un producteur qui lui avait permis de faire ses débuts, mise en confiance par l’aura de sympathie et de bonne humeur que dégageait cette jolie brunette au buste généreux et au verbe haut, mais ignorant qu’elle posait ainsi, pour rendre service, le premier jalon d’une hallucinante carrière filmée commencée dans les rôles de vamp fracassantes et populaires telle une Viviane Romance des nuits romaines. Marisa ne quittera plus les écrans, elle semble de tous les films, le public la retrouve comme une meilleure amie, l’emploi de fatale en jupe moulante lui convenant somme toute assez peu.

En parlant d’amitié, Marisa est l’amie la plus chère et la plus proche d’Anna Magnani, elles représentent à elles deux toute la bonhomie populaire romaine, elles finiront déifiées.

Marisa bien sûr ne saurait se contenter de modestes apparitions et elle a parfois de grands et beaux rôles à défendre dont celui de la sage femme dans « Pain Amour et Fantaisie » ou dans « Il Vigile » où elle est l’épouse aussi timorée que jalouse d’Alberto Sordi. Marisa gravira tous les échelons de la popularité nationale jusqu’à devenir un vénérable monstre sacré.

Elle s’éteindra dans sa chère Rome le 27 Juillet 2008 un mois avant son 85éme anniversaire.

Elle était restée active au cinéma jusqu’en 2006.

Celine Colassin

marisa merlini

QUE VOIR?

1942: Ce Soir, Rien de Nouveau: Avec Alida Valli

1946: Roma Citta Libera: Avec Valentina Cortèse , Marcel Pagliero et Vittorio de Sica

1949: Amours et Poisons: Avec Amedeo Nazzari et Lois Maxwell

1950: Totò cerca moglie: Avec Toto et Ave Ninchi

1951: Napoleone: Avec Renato Rascel

1951: Signori, in carrozza!: Avec Sophie Desmarets et Aldo Fabrizi

1952: Cani e Gatti: Avec Titina de Filippo

1952: La Fortune de la Famille: Avec Aldo Fabrizi et Ave Ninchi

1952: Io Amleto: Avec Erminio Macario et Rossana Podesta

1952:Vive le Cinéma: Avec Delia Scala et Marilyn Buferd

1952: Les Héros du Dimanche: Avec Cosetta Greco, Raf Vallone et Marcello Mastroianni

1952: Gli angeli del quartiere: Avec Jacques Sernas et Rossana Podesta

1952: Ergastolo: Avec Leda Gloria

1952: Amori e veleni: Avec Loïs Maxwell et Amadeo Nazzari

1953: Ti ho Sempre Amato: Avec Myriam Bru, Amedeo Nazzari et Jacques Sernas.

1953: Anna Pardonner: Plus aucune trace de ce film pourtant présent dans les diverses bio de Marisa.

1953: Enfin Libre: Avec Nadia Gray et une pleïade d’inconnus

1953: Viva la rivista!: Avec Anna Maria Ferrero, Rossana Podesta et Walter Chiari

1953: Pain Amour et Fantaisie: Avec Vittorio de Sica et Gina Lollobrigida.

1954: Pain Amour et Jalousie: La suite.

1954: Sua altezza ha detto no! : Avec Elena Giusta, Jacques Sernas et Ugo Tognazzi

1955: La canzone del cuore: Avec Milly Vittale

1955: Le signorine dello 04: Avec Antonella Lualdi et Giovanna Ralli

1956: Porta un bacione a Firenze: Avec Milly Vitale

1957: Devant Nous le Ciel (?)

1957: Epoux dans la Ville: Avec Renato Salvatori

1958: Le Baiser du Soleil: Avec Nino Manfredi

1958: Auferstehung: Avec Myriam Bru et Horst Bucholz.

1959: Il Mondo Dei Miracoli: Avec Virna Lisi et Jacques Sernas

1959: Roulotte e roulette: Avec Abbe Lane

1960: Il carro armato dell’8 settembre: Avec Dorian Gray, Yvonne Furneaux et Gabriele Ferzetti

1960: La Garçonnière: Avev Eleonora Rossi Drago et Raf Vallone

1960: Il Vigile: Avec Alberto Sordi

1961: Le Ambiziose: Avec Memmo Carotenuto et Dominique Boschero

1961: Le Jugement Dernier: Avec Anouk Aimée, Silvana Mangano, Mélina Mercouri et Vittorio de Sica

1961: Vendredi 13 heures: Avec Nadja Tiller et Peter van Eyck

1962: Flagrant Délit: Avec Raf Vallone et Eleonora Rossi Drago

1962: Nerone 71: Avec Gino Bramieri

1962: Le Massaggiatrici: Avec Sylvia Koscina et Philippe Noiret

1967: Toutes Folles de Lui: Avec Sophie Desmarets, Jean-Pierre Marielle et Robert Hirsch

1967: The Corrupt Ones: Avec Elke Sommer, Nancy Kwan, Robert Stack et Christian Marquant

1970: Drame de la jalousie: Avec Monica Vitti et Marcello Mastroianni

1971: Non commettere atti impuri: Avec Barbara Bouchet

1971: Mi Padre Monsignore: Avec Barbara Bach et Giancarlo Gianinni

1973: Il Maschio Ruspante: Avec Barbara Bach et Guilanno Gemma

1977: Oh Serafina: Avec Dalila Di Lazzaro.

1980: La Moglie in Vacanza, l’Amante in Citta: Avec Edxwige Fenech et Barbara Bouchet dont Marisa est ici la mère.

1992: Ricky e Barabba: Avec Sylvia Koscina et Christian de Sica

2000: Voyage d’Hiver: Pas vu.

2005: La Deuxième Nuit de Noces: L’ultime apparition de Marisa au cinéma.

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

fab89 |
Pour tout les fans de "Gran... |
tout sur tout ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boy/prodessin/ciné-Bd
| cinemathequefrancaise
| loladu84mdr