margaret lee

Margaret Lee naît Margaret Gwendolyn Box le 4 Août 1943 en Angleterre, à Wolverhamton précisément.

Ses parents, d’aimable composition ne contrarieront pas sa vocation artistique et lui offriront une formation sérieuse à L’Italia Conti School de Londres dont elle sortira diplômée en 1960.

Dès son diplôme obtenu, la jeune actrice aspirante à la gloire s’envole pour Rome qui lui semble plus propice à l’épanouissement des starlettes ambitieuses que Londres et le soleil Italien plus festif que les brouillards anglais.

A peine débarquée, la jeune demoiselle rebaptisée Margaret Lee se présente à Cinecitta, tire la bobinette et se voit précipitée instantanément dans un péplum! C’est qu’on a toujours besoin d’accortes jeunes demoiselles évanouies dans les bras des musculeux héros d’aventures antiques!

margaret lee

Bien sûr, Margaret Lee est à l’affût de sa »grande chance », de son tremplin vers la gloire lorsque le monde entier apprend incrédule le décès de l’icône Marilyn Monroe le 5 Août 1962. Le temps d’une pensée émue pour l’actrice défunte et Margaret se précipite sur le « décoloril numéro 3″, substance chimique merveilleuse pouvant vous rendre en un tour de main superbement blonde ou magnifiquement chauve (la formule s’est améliorée depuis, rassurez-vous). Margaret ayant pour sa part choisi assez rapidement l’usage de la perruque peroxydée plutôt que de passer les trois quarts de sa vie chez le coiffeur.

margaret lee

Margaret aurait été, selon une légende tenace,la secrétaire de Marilyn bien que je n’arrive guère à situer cet épisode dans la vie de feue l’icône. Et moins encore son passage en Italie!

Nantie de sa nouvelle blondeur à la Marilyn et d’une moue boudeuse à la Brigitte, Margaret Lee se sent prête pour la gloire et la succession. Elle s’affiche dans bon nombre de comédies italiennes de série B. qui ne présentent aucun intérêt mais connurent un très honorable succès local.

Elle va tourner beaucoup, et poser en bikini encore plus.

margaret lee

Mais la gloire tant espérée ne vient pas. Même si , prudente, la belle Margaret a épousé Gino Malerba, agent de publicité renommé et spécialisé en belles aspirantes à la gloire. Le couple aura bientôt un petit Roberto, menant grand train dans la Rome des sixties aujourd’hui entrée dans la légende. Les Malerba vivent dans le quartier cossu de Vigna Clara, à un jet de bouchon de champagne de chez Antonioni.

Margaret pose beaucoup, donne de fort intéressantes interviews sur l’opportunité de poser nue pour une actrice ou de ne pas le faire suivant son humeur matinale. Suivant l’exemple d’illustres consœurs telle Virna Lisi, Margaret décide soudain de renoncer à son affriolante blondeur afin d’être prise enfin pour une actrice sérieuse, ce qui n’arrivera pas.

Elle aurait pu connaître une grande chance avec l’adaptation d au cinéma de la pièce d’Arthur Miller « Après la Chute » où elle aurait tenu un personnage directement inspiré par Marilyn. Encore elle.

La pièce à succès se donnait déjà en Italie avec Monica Vitti dans le rôle et en France avec Annie Girardot. Le rôle au cinéma fut proposé à Sophia Loren qui ne voulut rien savoir puis il échut à Margaret. Manque de chance, le film ne se fera pas.

margaret lee

Cette belle actrice qui prit sa retraite en 1974 malgré quelques tentatives hollywoodiennes aurait pu sombrer dans l’oubli si le hasard n’avait pas fait d’elle l’affolant trublion qui fait capoter le hold-up du « Soleil des Voyous » avec Jean Gabin et Robert Stack.

Elle daignera parfois revenir honorer de sa toujours gracieuse présence le générique de quelques films lorsque des réalisateurs tels que Dino Risi viendront la solliciter comme pour « Sesso e Volentieri » en 1982 avec la belle Laura Antonelli.

Celine Colassin

margaret lee

QUE VOIR?

1963: Siamo Tutti Pomicioni: Avec Umberto D’Orsi.

1963: 1963: La Ballata dei Mariti: Avec Norma Bengell et Memmo Carotenuto

1964: Les Maniques: Avec Walter Chiari, Franca Valeri et Barbara Steele

1964: I due pericoli pubblici: Avec Franco Franci

1964: Via Veneto: Avec Gérard Blain et Michèle Mercier

1965: Le Lit à Deux Places: Avec Sylvia Koscina, France Anglade et Nino Castelnuovo

1965: La Ragazzola: Avec Catherine Spaak et Guiliano Gemma

1965: Io uccido, tu uccidi: Avec Paolo Panelli

1966: Djurando: Avec Scilla Gabel

1966: Our Man in Marrakech (Bang, Bang, You’re Dead): Avec Herbert Lom

1966: Il Morbidone: Avec Anouk Aimée, Sylva Koscina et Beba Loncar

1967: Coplan Sauve sa Peau: Avec Jean Servais et Bernard Blier

1967:Le Soleil des Voyous : avec Jean Gabin et Robert Stack.

1967: Pas de Roses pour OSS 117: Avec John Gavin et Curd Jurgens.

1967: Fantômes à l’Italienne: Avec Sophia Loren et Vittorio Gassman.

1968: Franco, Ciccio e le Vedove Allegre: Avec Rossella Como et Dominique Boschero

1968: Banditi à Milano: Avec Gian Maria Volonte et Thomas Millan

1970: Dorian Gray: Avec Helmut Berger

1970: La Vera Storia di Frank Mannata: Avec Jeffrey Hunter

1971: Le Belve: Avec Magali Noël

1972: Rendez-Vous avec la Violence: Avec Klaus Kinski et Georges Sanders

1982: Sesso e Volentieri: Avec Laura Antonelli et Johnny Dorelli.

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

fab89 |
Pour tout les fans de "Gran... |
tout sur tout ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boy/prodessin/ciné-Bd
| cinemathequefrancaise
| loladu84mdr