janis_paige

J’aurais pu aborder il y a longtemps le « cas » Janis Paige » dans ces pages. Elle est une véritable protagoniste du Hollywood de l’âge d’or et qui de plus est une actrice certes sublime mais surtout sensationnelle dans le rire et la dérision. Janis fut un de ces réels « tempéraments » qui marquent leurs interprétations souvent risquées au fer rouge! Il suffit de revoir « Silk Stockings » avec Fred Astaire et Cyd Charisse pour se convaincre  à jamais de son sensationnel tempérament!

Donna Mae Tjaden vient au monde le 16 Septembre 1922 à Tacoma dans l’état de Washington. Ses parents auront deux filles mais se sépareront quand  Donna n’a encore que quelques années. La petite Donna Mae est affublée d’une timidité maladive et son grand’père qui l’adore passe son temps à dire à sa mère « La petite est bien trop émotive, il faudra faire soigner ca! »

La jeune fille poursuit une scolarité sans histoires et se destine à la dactylographie. Ou plus exactement elle a consenti à bien travailler à l’école et « apprendre un métier sérieux » si en contre partie elle peut suivre des cours de chant! C’est ainsi que l’on verra une apprentie sténodactylo chanter dans les chœurs de la troupe de bel canto de Tacoma.

Le joli rossignol juvénile, débarrassée de l’enseignement travaillera chez un fourreur puis chez un plombier!

janis paige

C’est le moment où les jeune filles rêveuses rangent leurs espoirs de gloire au grenier mais pour Donna les choses vont être différentes. L’Amérique entre en guerre, sa mère décide de faire ses paquets et d’aller vivre chez sa propre mère, ses filles sous le bras. Et où habite la grand’mère de Donna? A Hollywood!

La jeune fille obtiendra l’autorisation maternelle, effort de guerre oblige, pour chanter à la Hollywood Canteen! Un établissement d’aspect temporaire et bon enfant tenu par Bette Davis en personne pour veiller au confort et au bon morale des troupes américaines. Que peut-il y avoir de mal à cela Sans doute ce premier contact avec la vie professionnelle hollywoodienne troubla-il un peu sa perception des choses? Après tout la première fois qu’elle a vu Linda Darnell elle enmoutardait des hot dogs, Hedy Lamarr valsait avec un bidasse , Bette Davis tirait des bières pression et Marlène Dietrich se faisait tripoter dans les coins par de beaux militaires en uniforme.

Quant à elle, elle gazouillait pour ces mêmes militaires qui trouvaient qu’elle ressemblait à Ann Sheridan. Elle servait des sandwiches et du café avec Betty Grable et Lana Turner. Dans la foulée, sans même s’en rendre tout à fait compte, elle signa un contrat avec un talent scout de chez MGM. Il était venu voir ce qu’il y avait d’intéressant à la Hollywood Canteen de Bette à part les exploits de Marlène qui payait fort de sa personne. Un contrat à 150$ la semaine, une aubaine miraculeuse, elle en avait 15 chez son plombier!

janis paige

En 1944 elle débute donc à l’écran dans « Bathing Beauty » et découvre à son absolue stupéfaction qu’elle s’appelle désormais Janis Paige! ‘Bathing Beauty », un monument technicolor à la gloire d’Esther Williams. Que Janis Paige débute à ses côtés ne manque pas de sel lorsque l’on songe à son personnage de « Silk Stockings » où elle joue une très populaire vedette de comédies musicales aquatiques rendue un tantinet sourde à force de prendre de l’eau chlorée dans les oreilles!

Il est amusant aussi de souligner que cette authentique « pin-up girl » était toujours affublée de cette timidité qui n’avait pas été soignée malgré les avisés conseils de bon papa. Alors qu’elle s’était terriblement entichée d’un jeune garçon , une commère d’Hollywood risqua un potin un peu perfide et la pauvre Janis d’un rouge écarlate refusa d’encore revoir ce pauvre garçon! A peine si on réussit à la sortir de force de chez elle! Elle croyait que tous les yeux du monde étaient braqués sur elle et la jugeaient sans complaisance!

Même à la cantine du studio elle était pétrifiée alors que déjà vedette passée chez Warner si quand elle arrivait il y avait déjà Ann Sheridan, Humphrey Bogart et Errol Flynn. ils lui disaient bonjours comme a n’importe quelle camarade de studio et elle ne pouvait plus rien avaler de son déjeuner, essayant désespérément de leur rendre leur salut sans trembler comme une feuille en faisant une grimace épouvantée!

 Janis paige
J’ignore ce qui se passa sur le plateau de son premier film. Janis découvrit avec stupéfaction toute une équipe technique qui peignait une pelouse en vert! La vraie  couleur du gazon passait mal à l’écran. Je présume que ce n’est pas cette anecdote de peinture qui lui fait résiller son contrat et quitter la MGM après un seul film pour aller signer à moins cher chez Warner. Est-ce parce que le département publicité du studio avait fait d’elle « Miss Délicieuse Pomme » et « Miss Energie Atomique »?

En Décembre 1945, Rod Cameron annonce dans la même journée qu’il va l’épouser et qu’il la quitte pour Yvonne de Carlo! Elle aura ensuite une relation avec un fringuant capitaine de l’armé de l’air fraîchement démobilisé qui renoncera à rester une heure de plus parmi les cinglés d’Hollywood. Janis se consolera avec Cubby Brocoli, le futur producteur de James Bond.

La vie hollywoodienne de Janis Paige n’est pas à la hauteur de ses espérances. La qualité de ses rôles la navre et elle estime que la Warner donne tout ce qu’il y a d’intéressant et dans ses cordes à Doris Day! Elle finira par se quereller avec son studio et son agent! Elle tourne des films qu’elle n’aime pas, vit des aventures sans lendemains et lorsqu’elle épouse le restaurateur Frank Louis Martinelli, elle en a déjà soupé d’Hollywood!

janis paige

Sa grand’mère adorée est morte en Juin. Janis élue « miss Cheyenne » ressent cette perte comme un message. Le corps de sa grand mère est rapatrié à Tacoma et l’actrice n’est pas loin de se dire qu’elle ferait mieux de suivre le même chemin. Peut-être qu’il n’y a plus rien, qu’il n’y a jamais rien eu pour elle à Hollywood. Elle partira six mois en voyage de noces. Tête de Jack Warner qui lui avait offert sa robe de mariée!

Mais Soyons équitables, Si Warner avait offert sa robe à Janis il l’avait bloquée à Hollywood plus d’un an avant qu’elle ne puisse enfin partir en voyage de noces!

Fin 1949, La Warner jette l’éponge et ne renouvelle pas son contrat! Janis Paige, alors en séjour à San Francisco lève à peine un cil. Pourtant, dès 1950, non seulement son mariage est une catastrophe qui va déboucher sur un rapide divorce mais sa situation est on ne peut plus délicate. L’actrice apprend-on doit vendre sa maison et sa Cadillac et reprendre une tournée  de cabarets, ce qui a toujours été considéré à Hollywood comme un pis aller un peu méprisable sauf si c’est à Las Vegas.

janis paige

En 1951, l’actrice dont on avait craint pour la santé et les nerfs est remise sur les rails grâce à son spectacle de cabaret qui connaît un vif succès. Et puis, quelques prestations à Broadway qui loin d’être passées inaperçues font qu’elle est approchée par Lee Strasberg qui souhaiterait la voir enseigner les arcanes de son art en son sacro-saint actor’s studio . Finalement, et à la stupéfaction d’Hollywood, Janis Paige reste à Broadway et rejette toutes les offres qui viennent de Californie. Elle triomphe dans des comédies musicales. Elle fait de la télévision. Elle mène une tendre liaison avec Jackie Cooper. Elle devient une intime de l’ultra populaire Bob Hope avec qui elle travaille et part en tournée à Cuba et en Corée distraire les troupes bien avant miss Monroe!

janis paige

Au milieu des années 50, Janis Paige est non seulement une grande vedette de la télévision, mais elle triomphe dans « Pyjama Game » et accepte de convoler une deuxième fois. Cette fois avec le producteur de télévision Arthur Stander. Ils se marient à Las Vegas le 18 Janvier 1956.

Janis_Paige_

Le mariage ne durera que 14 mois. Janis déclarera: « Nous vivions chacun dans une partie différente de notre maison mais lorsque malheureusement on se croisait je subissais un interrogatoire des heures durant sur ma vie passé à Hollywood. C’était un enfer et le flop de l’émission qu’il avait produite pour moi n’a rien arrangé! »

C’est alors que Janis Paige accepte de rentrer à Hollywood et qui de plus est à la MGM pour le plaisir de tourner avec Fred Astaire dans « Silk Stockings » Sa performance absolument saisissante lui ouvre en grand le carnet de chèques de Lucille Ball et les portes de   »Desilu Productions ». Lucille Ball est, elle l’avouera elle-même, subjuguée par le travail de Janis Paige! Forte de ce triomphe personnel, elle a littéralement « volé » le film à la sublime Cyd Charisse, Janis espère bien reprendre au cinéma son triomphe broadwayrien « Pyjama Game ». On lui préférera…Doris Day!

janis paige

Décidément entre Hollywood et Janis Paige…Quelque chose coince! E t ce n’est pas de la distribuer dans un second rôle de « Ne Mangez pas les Marguerites » dont la vedette n’est autre que Doris qui va arranger les choses!

Elle s’en ira alors triompher dans « Molly Brown » à Broadway. Au cinéma, le rôle ira à Debbie Reynolds!

Le 30 Août 1962, en tournage sur le côte d’Azur, elle épouse en troisièmes noces à Nice, le compositeur Ray Gilbert. Ce troisième mariage apporte une stabilité inattendue à l’actrice qui dorénavant se fiche comme d’une guigne d’Hollywood. Le couple vit une partie de l’année au Brésil et si madame daigne rentrer à Broadway c’est pour succéder à Angela Lansbury dans « Mame ».

Au début des années 70, Janis Paige eut un grave accident qui faillit la laisser paralysée. En 1976, le 4 Mars, son troisième mari la laissait veuve après une belle union sans nuages. Janis Paige, très soucieuse de son apparence et de perpétrer sa jeunesse restera très active jusqu’en 2001 où elle prendra sa retraite télévisée. Elle avait résolument tourné le dos à Hollywood depuis 1967 et n’avait plus tourné qu’un seul film dans les années 90, un film qui n’avait plus rien à voir avec l’industrie du film qu’elle avait connue et…détestée!

Celine Colassin

janis paige

QUE VOIR?

1944: Bathing Beauty: Avec Esther Williams

1944: I Won’t Play (court métrage) Avec Dane Clark

1944:Hollywood Canteen: Avec  Bette Davis, John Garfield et les Andrews Sisters

1946: Of Human Bondage: Avec Eleanor Parker et Alexis Smith

1946: Two Guys from Milwaukee: Avec Jack Carson et Dennis Morgan

1947: Love and Learn: Avec Jack Carson et Martha Vickers

1947:Always Together: Avec Joyce Reynolds et Robert Hutton

1947: Cheyenne: Avec Jane Wyman et Dennis Morgan

1948: Winter Meeting: Avec Bette Davis

1948: Romance on the High Seas: Avec Doris Day et Jack Carson

1951: Two Gals and a Guy: Avec Robert Alda

1957: Silk Stockings: Avec Cyd Charisse et Fred Astaire

1960: Please Don’t Eat the Daisies: Avec Doris Day et David Niven

1961: Bachelor in Paradise: Avec Lana Turner et Bob Hope

1963: Follow the Boys: Avec Connie Francis et Dany Robin

1963: The Caretakers: Avec Joan Crawford, Polly Bergen et Robert Stack

1967: Welcome to Hard Times: Avec Janice Rule et Henri Fonda

1994: Natural Causes: Avec Ken Wisan et Ali MacGraw

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

fab89 |
Pour tout les fans de "Gran... |
tout sur tout ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boy/prodessin/ciné-Bd
| cinemathequefrancaise
| loladu84mdr