heide mann

Tout est dit sur la couverture du Ciné revue du 25 janvier 1973: « L’horrible mort d’une starlette », celle de Heide Mann, cette jolie fille en orange.

Cette gracieuse personne née à Hambourg en 1947 devint très jeune un mannequin à la mode que tous les photographes s’arrachaient, pour donner une évaluation de sa cote, la belle gagne 70.000 francs belges par semaine. à la même époque, une vendeuse peut en espérer 15.000 par mois.

En 1970 elle s’envole pour Palma de Majorque avec le photographe Bruno Bernard et entame la vie de folle propre à toutes les filles dont les magazines de mode s’entichent.

Elle prend l’avion à peu près tous les jours pour Paris ou Berlin où l’attendent des séances de poses pour les plus grands créateurs et rentre le soir à Palma si le tournage de son film ne la réclame pas au Maroc!

Pour compléter le tout, elle n’a pas rompu avec son petit ami de Hambourg, un jeune étudiant en droit qui persuade Heide d’accepter tout ce qu’on lui propose car sa beauté est son seul capital. Lorsqu’elle ne sera plus aussi jolie, dans six mois, dans un an, elle sera jetée comme une vieille savate. le raisonnement n’est pas faux, Heide a 23 ans, les photographes s’entichent de plus en plus de modèles qui en ont moins de quinze, elle et déjà une vieille pour la mode et ne se fait pas d’illusions sur son potentiel d’actrice.

Le jeune hambourgeois lui propose de « garder pour elle » la moitié de ses gains et pour l’aider à tenir lui donne des barbituriques pour dormir sur commande et des amphétamines pour se réveiller en pleine forme dès qu’il le faut. De son côté, comme Cary Grant, Heide a découvert les bienfaits du LSD.

Bruno Bernard a eu la même idée que le « fiancé » d’Heide: il lui propose d’investir ses gains dans une charmante petite ferme ancienne qui est à vendre sur l’île de Palma. la jeune fille adore l’idée et s’imagine très bien en jolie aubergiste rangée des voitures et recevant au soleil toutes les gloires en villégiature, lesquelles font souvent partie de ses proches.

Lorsque Heide voudra récupérer son avoir, le « fiancé d’Hambourg » la laissera tomber et disparaîtra dans la nature, tout l’argent était parti en seringues. Déjà l’usage de stupéfiants fait ses ravages sur la belle, alors que d’autres peuvent consommer des années tout ce qu’ils veulent sans que cela ne se devine, chez elle, ce fut immédiatement flagrant.

Ses contrats en agence furent annulés, les photographes ne la sollicitèrent plus, le cinéma s’en désintéressa.

La jeune femme ne s’en prit qu’à elle même, regagna l’Allemagne, arrêta les stupéfiants, rencontra et épousa un jeune chanteur: Bodo Albes.

Mais après quelques semaines idylliques, la jeune mariée devint irritable, lunatique, sombrant soudain dans des abîmes de morosité, Bodo crut d’abord qu’elle regrettait son mariage avant de comprendre qu’elle ne pouvait supporter ses crises de manque, Heide profite d’une absence de son mari pour s’envoler vers Majorque, y retrouver une bandes d’amis à elles, un groupe post hippie qui joue de la guitare sur la plage, cheveux au vent et seringue dans le bras.

Heide passe aux drogues dures, le reste de son capital ne va pas suffire, elle sera arrêtée pour avoir volé des ordonnances, mais elle est dans un état tellement crépusculaire que la police la relâche plutôt que de supporter une droguée en manque en cellule, la drogue étant alors le fléau d’ Ibiza et de Palma.

Elle supplie Bruno Bernard de lui trouver du travail, et sur présentation de photos où elle était encore très belle, une des plus importants agences du monde l’invita à Paris et lui envoya le défraiement pour le voyage, argent qui passa aussitôt dans ses veines.

Sans nouvelles d’Heide, Bruno Bernard vient à Palma et le spectacle qui s’offre à lui le tétanise d’effroi. Heide Mann, une des plus belles filles du monde se tient devant lui, décharnée comme un déporté d’Auschwitz, le regard vague, incapable d’articuler une phrase correctement ni même de se tenir debout.

Perdue dans son brouillard, elle voulut poser pour le photographe. Le lendemain elle était morte.

Sa mère vint pour les funérailles et ne reconnut pas le corps de sa fille

QUE VOIR?

006 au lac Wolfgang

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

fab89 |
Pour tout les fans de "Gran... |
tout sur tout ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boy/prodessin/ciné-Bd
| cinemathequefrancaise
| loladu84mdr