frances-gifford

Frances Gifford est l’une de ces jolies filles d’Hollywood au destin brisé. mais pour une fois la capitale du film n’y était pour rien. En tout cas elle n’y était pas pour tout.

Miss Mary Frances Gifford naît à Long Beach le 20 Décembre 1920.

Elle n’a que 16 ans et n’a strictement jamais songé à faire du cinéma lorsqu’un jour de vacances, alors qu’elle suit la visite guidée pour touristes des studios MGM, elle est « repérée » par un talent scout maison qui n’hésite pas à la présenter le jour même à Samuel Goldwyn en personne!

Nous sommes en 1936 et Frances, seulement parce qu’elle est jolie et passait par là, débute, précipitée dans les chorus de comédies musicales comme toute « Goldwyn Girl » qui se respecte!

Mais sans doute parce qu’elle est arrivée à la MGM comme un cheveu sur la soupe on ne sait pas trop que faire d’elle. Elle est régulièrement « prêtée » à d’autres studios comme la RKO où elle pourra, à défaut de briller dans de grands rôles, travailler sur les films de Katharine Hepburn. Quelques sourires et une poignée de mains plus tard, Frances quitte la MGM avec son consentement pour signer chez RKO.

Mais la RKO, même si elle a pu y travailler avec Katharine Hepburn, Cary Grant, Ginger Rogers ou Lucille Ball n’est pas le paradis espéré. Frances sera même prêtée à Disney pour participer à un documentaire sur la création du film d’animation « The Reluctant Dragon ».

En 1938, toujours à la RKO, Frances tombe follement amoureuse d’un acteur maison, James Dunn de 19 ans son aîné et l’épouse. Le studio leur offrira de tenir la vedette ensemble à l’écran comme cadeau de mariage.

frances-gifford

A l’heure de ce mariage, James Dunn qui a commencé sa carrière d’acteur en 1920, année de naissance de sa  jeune épouse se bat déjà sans grand succès contre l’alcoolisme. Frances est comme toutes les jeunes filles amoureuses, persuadée que l’amour d’un femme vient à bout de tous les démons. Elle en sera pour ses frais et le couple divorcera dès 1942.

Mais Frances toujours déçue de sa carrière avait envisagé, dès 1939, de prendre sa retraite puis se ravise pour le plaisir de donner la réplique à James Stewart même si c’est, une fois de plus dans un court rôle. Frances finira encore par changer de studio et atterrira chez Paramount après avoir souvent transité chez Republic. Paramount qui n’hésitera pas à la prêter à la…MGM! Il est d’ailleurs fort probable que Frances ait accepté l’offre de Republic pour ne plus être dans le même studio que l’homme dont elle divorçait. Chez Republic comme à la RKO lorsqu’elle n’est pas « prêtée » on va la mettre à toutes les sauces des films d’aventures destinés au public Teenage! Elle sera chez RKO une princesse de la jungle persécutée par des nazis et cherchant du secours chez Tarzan dans « Les Triomphes de Tarzan ».

Ce n’est pas ca qui lui ouvrira la voie des Oscars mais au moins c’est animé!

FRANCES Gifford

Et puis ce sera le drame. En 1948, Frances est victime d’un très violent accident de voiture et est transférée à la clinique dans un état comateux. Elle fut considérée comme perdue durant plusieurs semaines et reprit peu à peu vie contre tous les pronostics. Mais très grièvement blessée au crâne, Frances gardera de profondes séquelles de l’accident. De plus en plus instable, confuse, incapable de retenir ses textes sa carrière est virtuellement terminée malgré quelques essais à la télévision.

Bientôt ses proches n’auront d’autre alternative que de la placer en maison santé. Ce sera le début d’une longue série de séjours en instituts ponctués de rémissions où Frances Gifford reprenait pour quelques mois ou quelques semaines un semblant de vie ordinaire.

Dans les années 80, alors qu’elle est complètement oubliée de tous, un journaliste se lance à sa recherche pour essayer de savoir ce qu’elle est devenue. Il retrouvera Frances Gifford, l’état mental stabilisé devenue une gentille dame sans histoires vivant à Pasadena et travaillant bénévolement à la bibliothèque.

Frances Gifford souffrait déjà de l’emphysème qui allait l’emporter le 22 janvier 1994, à 73 ans fêtés dans le calme de sa nouvelle vie un mois plus tôt.

Celine Colassin

Frances_Gifford_

QUE VOIR?

1937: New Faces of 1937 : Avec Milton Berle et Joe Penner

1937: Stage Door: Avec Katharine Hepburn et Ginger Rogers

1938:Bringing Up Baby: Avec Katharine Hepburn et Cary Grant

1939: Mercy Plane: Avec James Dunn

1939: Mr. Smith Goes to Washington: Avec Jean Arthur et James Stewart

1940: Hold That Woman!: Avec James Dunn

1941: West Point Widow: Avec Anne Shirley

1941: The Reluctant Dragon: Avec Robert Benchley

1941: Jungle Girl: Avec Tom Neal

1942: Tombstone: The Town Too Tough to Die: Avec Richard Dix et Ken Taylor

1942: The Glass Key: Avec Veronica Lake et Alan Ladd

1942: My Heart Belongs to Daddy: Avec Martha O’Driscoll

1943: Tarzan Triumphs: Avec Johnny Weissmuller

1943: Cry ‘Havoc’: Avec Margaret Sullavan et Ann Sothern

1945: She Went to the Races: Avec James Craig et Ava Gardner

1945:Thrill of a Romance: Avec Esther Williams et Van Johnson

1953: Sky Commando: Avec an Duryea

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

fab89 |
Pour tout les fans de "Gran... |
tout sur tout ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boy/prodessin/ciné-Bd
| cinemathequefrancaise
| loladu84mdr