dominique boschero

Les parents de la petite Dominique Boschero sont des immigrés italiens venus tenter leur chance en France lorsque la petite fille vient au monde le 27 avril 1934.

Mais les temps sont durs, à Paris comme ailleurs et le bébé est confié à ses grands parents qui sont restés au village en Italie.

Le village c’est Frassino, perché à 1700 mètres d’altitude dans les Alpes piémontaises où il n’y a encore ni électricité ni eau courante.

Dominique grandira là entre ses grands parents et leur troupeau de moutons jusqu’à quinze ans, âge où elle rejoint ses parents en France.

Il n’est pas rare à l’époque dans les familles ouvrières de récupérer des enfants « placés » à l’âge où eux aussi peuvent travailler et rapporter un salaire, la chose n’a rien de choquant. Dominique commencera sa vie active comme femme de ménage dans une clinique avant de très vite trouver un emploi dans l’atelier d’une maison de couture. Mais la jeune fille est bien trop jolie pour rester dans l’ombre et passe à l’étage pour présenter les modèles maison, Dominique Boschero devient mannequin.

dominique boschero

A l’époque c’est fort peu rémunérateur mais bien plus valorisant que de passer la serpillière en salle d’opération!

Et comme il se doit, dès la publication de ses premières photos, (celle d’un concours de beauté bien évidemment) la ravissante attire l’œil d’un professionnel du spectacle. Chance ou malchance, c’est à voir, Dominique n’est pas remarquée par Duvivier ou Gérard Philipe, elle est remarquée par Roger Pierre et Jean-Marc Thibaut! les duettistes sont certes bien sympathiques et sont d’ailleurs très en vogue, mais ils sont quand même à l’art dramatique ce que la cake est à la haute gastronomie.

Dominique devient donc la partenaire de ces joyeux drilles dans leur nouveau spectacle de l’Alhambra, (et non à la Nouvelle Eve) on murmure en coulisses une aventure entre la belle et Roger Pierre.

A la suite de son succès dans le spectacle, Dominique reçut une kyrielle de propositions fabuleuses venant d’Italie où on la réclamait à corps et à cris. L’époque est aux Italiennes pulpeuses telles Gina et Sophia et aux sauvageonnes de grand luxe telles Brigitte et Mylène. Cela tombe on ne peut mieux, Dominique est un savant mélange des deux, une sorte de nouvelle Sophia choucroutée en Brigitte!

Mais rentrée au pays, Dominique s’aperçoit que les propositions miraculeuses n’étaient que du vent. dans la foulée elle perd un riche fiancé dont la maman s’oppose au mariage de son rejeton avec une cambrousarde à la vertu mal définie!

dominique boschero

On la verra beaucoup avec Charles Aznavour dans la nuit romaine avant que Frank Sinatra en tournée la choisisse pour illustrer ses chansons à la télévision.

Dominique tourne malgré tout, et même beaucoup, mais estampillée starlette Roger Pierre, elle ne gravit pas les sommets. Richard Quine lui donnera un petit rôle dans « Deux Têtes Folles » où elle sera particulièrement mauvaise, même s’il faut bien reconnaître que dans ce film William Holden et Audrey Hepburn ne furent pas très brillants non plus. Elle se défend bien mieux dans la comédie italienne « Io uccido, tu uccidi » où elle incarne une actrice de télévision médiocre et sans cervelle qui se fait agresser par Emmanuelle Riva. Et tenir son rang face à mademoiselle Riva ce n’est pas donné à toute le monde!

Il n’y a aucun rôle d’envergure chez Dominique qui s’obstine d’ailleurs dans chacune de ses interviews à préciser qu’elle se fiche du cinéma et de la dolce vita, ne rêvant que de retourner vivre dans sa chère montagne au milieu des moutons avec ses grands parents qui n’ont toujours ni eau ni électricité.

Sa carrière n’est guère brillante mais bien fournie. Les choses vont pourtant se gâter avec un scandale local dans lequel Dominique n’est absolument pour rien mais auquel son nom est associé. Sa liaison avec Claudio Volonté, le frère de Gian Maria Volonté est connue de tous en Italie. Mais ledit Claudio aurait commis (ou tenté de commettre) un attentat terroriste contre le Vatican! dans un pays aussi chrétien que l’Italie, c’est assez mal vu. Le nom de Dominique Boschero n’est plus synonyme de fantasme sauvageon mais de pasionaria hérétique! Claudio Volonté finira par se suicider mais alors la belle histoire avec Dominique ne sera plus qu’un souvenir.

En 1974, la belle met sa menace à exécution et regagne sa chère montagne à l’abri du monde, de la presse people et des caméras même si elle ne déteste pas revenir de temps en temps pour une apparition télévisée.

Celine Colassin

dominique boschero

QUE VOIR?

1956: La Mariée est Trop Belle: Avec Brigitte Bardot

1957: Le Rouge est Mis: Avec Annie Girardot

1957: Capitaine de la Légion

1960: Le Baron de L’Ecluse (Elle est la nouvelle maîtresse de Sadokan)

1961: Le Ambiziose: Avec Marisa Merlini et Marilu Tolo

1962: Drame à Hong Kong

1962: Ulysse contre Hercule: Avec George Marchal

1964: Deux Têtes Folles (Avec Audrey Hepburn et William Holden, mais Dominique n’ a aucune scène avec eux)

1964: …E la Donna Creo l’Uomo: Avec Gino Cervi et Thomas Fritsch

1964:Frühstück mit Dem Tod: Avec Sonja Ziemann et Wolfgang Preiss

1965: Io uccido, tu uccidi: Avec Emmanuelle Riva, Margaret Lee et Jean-Louis Trintignant

1965: Le Lit à Deux Places: Avec France Anglade et Nino Castelnuovo

1965: OSS 177, Operation Fleur de Lotus: Avec Yoko Tani et Gaia Germani

1966: Duello Nel Mondo

1966: Furia a Marrakech: Avec Stephen Forsyth

1966: Mano di velluto: Avec Paolo Ferrari et Eleonora Rossi Drago

1967: Le Feu de Dieu: Avec Achille Zavata, René Dary et Noelle Noblecourt.

1968: Franco, Ciccio e le Vedove Allegre: Avec Rossella Como et Margaret Lee.

1971: Gringo, Les Aigles Creusent ta Tombe: Avec Maria Pia Conte, Craig Hill et Fernando Sancho

1972: Toutes les Couleurs du Vice (?) avec Edwige Fenech.

1973: Peccato Veniale

 

 

Il n’y a aucune prestation d’envergure chez Dominique qui s’obstine d’ailleurs dans chacune de ses intervieuws à préciser qu’elle se fiche du cinéma et de la dolce vita, ne rêvant que de retourner vivre dans sa chère montagne au milieu des moutons avec ses grands parents qui n’ont toujours ni eau ni électricité.

Sa carrière n’est guère brillante mais bien fournie, les choses vont pourtant se gâter avec un scandale local dans lequel Dominique n’est absolument pour rien mais auquel son nom est associé.

Sa liaison avec Claudio Volonté, le frère de Gian maria Volonté est connue de tous en Italie, mais ledit Claudio aurait commis (ou tenté de commettre) un attentat terroriste contre le vatican! dans un pays aussi chrétien que l’Italie, c’est assez mal vu, le nom de Dominique Boschero n’est plus synonyme de fantasme sauvageon mais de passionaria hérétique! Claudio Volonté finira par se suicider mais alors la belle histoire avec Dominique ne sera plus qu’un souvenir.

 

En 1974, la belle met sa menace à exécution et regagne sa chère montagne à l’abri du monde, de la presse people et des caméras même si elle ne déteste pas revenir de temps en temps pour une apparition télévisée.

 

QUE VOIR?

1956: La Mariée est Trop Belle: Avec Brigitte Bardot

1957: Le Rouge est Mis: Avec Annie Girardot

1957: Capitaine de la Légion

1960: Le Baron de L’Ecluse (Elle est la nouvelle maîtresse de Sadokan)

1961: Le Ambiziose: Avec Marisa Merlini et Marilu Tolo

1962: Drame à Hong Kong

1962: Ulysse contre Hercule: Avec George Marchal

1964: Deux Têtes Folles (Avec Audrey Hepburn et William Holden, mais Dominique n’ a aucune scène avec eux)

1964: …E la Donna Creo l’Uomo: Avec Gino Cervi et Thomas Fritsch

1964: Frühstück mit Dem Tod: Avec Sonja Ziemann et Wolfgang Preiss

1965: Io uccido, tu uccidi: Avec Emmanuelle Riva.

1965: Le Lit à Deux Places: Avec France Anglade et Nino Castelnuovo

1965: OSS 177, Operation Fleur de Lotus: Avec Yoko Tani et Gaia Germani

1966: Duello Nel Mondo

1966: Furia a Marrakech: Avec Stephen Forsyth

1966: Mano di velluto: Avec Paolo Ferrari et Eleonora Rossi Drago

1967: Le Feu de Dieu: Avec Achille Zavata, René Dary et Noelle Noblecourt.

1968: Franco, Ciccio e le Vedove Allegre: Avec Rossella Como et Margaret Lee.

1971: Gringo, Les Aigles Creusent ta Tombe: Avec Maria Pia Conte, Craig Hill et Fernando Sancho

1972: Toutes les Couleurs du Vice (?) avec Edwige Fenech.

1973: Peccato Veniale

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

fab89 |
Pour tout les fans de "Gran... |
tout sur tout ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boy/prodessin/ciné-Bd
| cinemathequefrancaise
| loladu84mdr