bella darvi

Bella Darvi dans la mémoire collective est l’une de ces artistes au destin brisé après avoir été malmenées par l’existence et ne trouvant plus de refuge que dans la mort. A ceci près que Bella Darvi ne fut jamais malmenée que…Par elle-même.

Bella Darvi vient au monde en Pologne, à Sosnoviec pour être précise, le 23 octobre 1926 sous le patronyme de Bayla Wegier. Nous sommes dans une famille juive de condition modeste. Chaym Wegier, son père, est boulanger. Sa maman, née Chaya Zygelbaum, s’occupe des enfants et des clients. La future Bella a trois frères : Robert, Jacques et Jean-Isidore. Et puis une soeur, Sura qui  deviendra Denise après l’exil français. Robert mourra dans un camp de concentration emporté par la fureur nazie.

La Pologne n’a pas attendu le nazisme pour découvrir l’antisémitisme, surtout lorsqu’il s’agit de juifs pauvres, on a toujours tendance à se montrer plus avenants envers les grandes fortunes. Bayla n’a qu’un an lorsque les Wegier quittent la Pologne pour tenter l’exil parisien.

L’antisémitisme galopant de cette époque rattrape peu à peu la famille Wegier tel un sombre présage des années qui vont suivre. Dès 1939 ils quittent Paris sans demander leur reste et vont s’installer à Périgueux en plein cœur de Périgord et accessoirement en ce qui sera encore un peu une « zone libre ». A la stupéfaction familiale générale la jeune Bayla refuse de quitter Paris et son lycée pour aller « s’enterrer » en Périgord! Elle veut rester, elle restera et ses parents ne réussiront pas à la faire changer d’avis!

Elle n’a pas 14 ans et réussira non seulement à rester  Paris mais à obtenir des faux papiers pour passer entre les mailles du filet anti-juif. On peut s’étonner qu’une aussi jeune fille puisse se débrouiller seule à Paris et obtenir de faux papiers. C’est alors que l’on oublie un peu vite que la résistance de la première heure fut surtout un aventure de jeunesse. Et puis Bayla a des grands frères. Elle n’est pas « abandonnée seule au monde » par des parents indignes.

bella darvi

Il faudra attendre 1943 pour que l’occupation se rappelle à elle. Bayla est arrêtée alors qu’elle franchissait la ligne de démarcation pour rejoindre ses parents à Périgueux. Emprisonnée à Toulouse, j’ignore par quelle miracle elle réussit à quitter sa geôle pour rejoindre sa famille à Périgueux. Une famille dispersée, une maison brûlée. Bayla terminera les années d’occupation avec sa maman, travaillant comme infirmière sous la protection de la croix rouge. Rentrée à Paris la guerre enfin terminée, Bayla qui a près de 20 ans trouve à se placer comme mannequin dans des maisons de haute couture et ne tarde pas à travailler exclusivement pour Lucien Lelong. Elle tarde moins encore à faire la conquête du richissime et très prestigieux homme d’affaires Alain Cavalcade.

La jeune madame Cavalcade devient ce qui ne s’appelle pas encore une « Reine de la jet set ». Palaces, casinos, yachts, voitures de luxe, rien n’est trop beau ni trop cher. Bayla est d’abord contaminée par la passion de son mari pour les automobiles d’exception et devient une assidue des concours d’élégance automobile, remportant d’ailleurs celui de Cannes. Mais il y avait une autre passion dans la corbeille de mariage, une passion bien plus nuisible que celle des moteurs puissants et des carrosseries rutilantes: celle des tables de jeux.

bella darvi

Le couple Cavalcade qui avait mis plusieurs années avant de légaliser leur union en 1950 divorçait en 1951. Il semble que le bienheureux mari si fier d’une épouse aussi fantastiquement spectaculaire et grande amatrice de Formule 1 ait quand même préféré s’en séparer avant que son immense capital ne disparaisse d’un seul « BANCO! » sur une table de jeux à Enghien ou Deauville.

C’est à cette époque que Bayla va faire la rencontre du couple Daryl et Virginia Zanuck alors en villégiature parisienne. Si la rencontre a lieu Champs Elysées, Bayla va l’attribuer au simple fait du hasard. Version contesté par l’acteur Alex D’Arcy avec qui Bayla se console de son divorce et qui prétend avoir organisé et planifié ce rendez-vous strictement professionnel. Il avait promis à Zanuck de lui présente « Une nouvelle Garbo ».

Quoi qu’il en soit, les principaux protagonistes se félicitent de cette rencontre qu’elle soit inopinée ou planifiée. Bella enchantée envoie dès le lendemain un superbe bouquet à Virginia. Laquelle, enchantée à son tour par cette floraison, signe un chèque au montant équivalent à 80.000 euros actuels pour solder d’ultimes dettes de jeu dont Bayla avait eu la délicatesse de se plaindre! Ce chèque est accompagné d’une invitation à venir les rejoindre à Hollywood. Bayla débarqua donc et s’installa à demeure chez les Zanuck. Leur fille Susan se mit à la haïr presque avec rage dès qu’elle la vit pour la première fois. Pour lui apprendre les bonnes manières, Virginia Zanuck va obliger sa fille à partager sa chambre avec la nouvelle venue.

bella darvi

Très vite les langues et principalement les mauvaises vont se délier. Zanuck a l’habitude de faire tourner des films à ses maîtresses ou de coucher avec ses actrices. C’est un tel secret de polichinelle que c’en est devenu une part importante de sa réputation. Une caractéristique professionnelle. Mais cette fois il y a l’intervention de l’épouse légitime qui défend « leur invitée » bec et ongles. Un jour où sa fille Susan se plaint une fois de plus de la présence de Bella, Virginia la flanque dehors! Quant à Bayla elle devint officiellement  Bella Darvi et déclare: Dar pour Daryl et Vi pour Virginia, ça fait Darvi je les aime tous les deux si fort. Quant à Bella, c’est comme ça qu’ils m’appellent dans l’intimité!

Zanuck lance au profit de sa nouvelle découverte sa toute puissante machinerie publicitaire. La presse ne tarit pas d’éloges et on l’annonce régulièrement dans des superproductions tantôt avec James Mason, tantôt avec Marlon Brando. Il faudra attendre 1954 pour la découvrir à l’écran dans « Hell and High Water » mais attention: Avec Richard Widmark et dirigée par Samuel Fuller. On ne pourra pas reprocher à Zanuck de n’avoir pas mis un maximum de biscuits dans le panier de sa belle!

Malheureusement, dès son film suivant, la belle mécanique hollywoodienne savamment mise au point par Zanuck va se gripper!

Zanuck la distribue dans sa production la plus ambitieuse de l’année: « L’Égyptien » C’est Michael Curtiz  qui s’attelle à la mise en scène de cette pâtisserie géante historico-kitsch. Et d’emblée le film semble échapper à tout le monde et rester livré aux délires de décorateurs et autres maquilleurs et costumiers en plein délire psychédélique. L’ensemble est d’une hideur absolument fantasmagorique telle que Dante en personne n’aurait pas osé en rêver en décrivant son enfer.

bella darvi

Les acteurs sont les premiers à traverser le film en s’en désintéressant complètement. Gene Tierney vit une romance presque officielle avec Ali Khan et s’empresse de « finir le job » avant croit-elle de devenir après Rita Hayworth la nouvelle princesse des Ismaéliens. Or, Bella ayant toujours d’énormes besoins financiers en perspective, et bien qu’elle soit affublées de perruques rouges ou bleues, s’empresse de mettre le grappin sur Ali Khan. Dès que Gene Tierney tourne le dos pour s’en aller faire semblant de tourner pour les caméras d’un Michael Curtiz effaré ou désespéré selon les moments. Le désastre artistique et commercial qui s’annonce se double d’une situation vaudevillesque  qui frise le ridicule et dont le délabrement nerveux d’une Gene Tierney humiliée et trahie fera seul les frais.

Zanuck qui avait mis au service de Bella pendant le tournage de l’égyptien un véritable rouleau compresseur publicitaire freine des quatre fers et la presse parle à peine du film suivant de Bella « The Racers » qu’elle tourne pourtant avec Kirk Douglas sous la direction d’Henri Hathaway. L’homme va ourdir une véritable machination pour se dépêtrer de Bella Darvi. Depuis quelques temps on cherche parmi les actrices hollywoodiennes la candidate idéale pour devenir la future princesse de Monaco, épouse du prince Rainier. Lequel amoureux fou de Gisèle Pascal se fait tirer l’oreille et a tenu à remercier personnellement Marilyn Monroe pour avoir décliné l’offre du palais.

Zanuck voit là une occasion très digne de se débarrasser de l’encombrante Bella en lui offrant un rôle de princesse. Elle est très belle et déjà rompue à la fréquentation du grand monde, elle pourrait être la candidate idéale! Puisque « The Racers » est un film sur la course automobile, il sera projeté en avant première européenne à Monte Carlo la veille du grand prix. Bella ira jouer les ambassadrices. Tout un programme est savamment mis au point et dans celui-ci une rencontre avec le prince à marier qui l’attendra, un bouquet de roses à la main, à sa descente du train bleu pour lui faire les honneurs de sa principauté. Feignant d’ignorer qu’elle en connaît tous les recoins comme sa poche.

Or pour la seule fois de sa longue histoire, le train bleu qui amène Bella de Paris aura deux heures de retard. Rainier en profite! Il saute sur l’occasion pour échapper à la rencontre et quitte la gare feignant magnifiquement l’exaspération. Bella le rejoindra alors qu’il fait les honneurs du jardin zoologique dont il connaît le nom donné à tous les animaux par cœur aux journalistes frustrés de contes de fées. Rainier se débarrassera de Bella en lui flanquant un chimpanzé dans les bras et de filer à tout berzingue vers sa chère et tendre Gisèle Pascal.

Bella leva à peine un sourcil, elle avait la première de son film prévue le soir même et un autre prince bien plus richement doté sous le coude! Et puis surtout…Monte Carlo l’attendait! Elle  connaissait tous les croupiers par leur prénom au moins aussi bien que le prince connaissait les animaux de son zoo!

alain-delon-bella darvi

Elle avait mené grand train à Hollywood et cumulé quelques intéressantes aventures dont elle ne vit jamais l’utilité de les dissimuler sous un voile de discrétion. Le richissime Bob Calhoun fit partie de son tableau de chasse, conjointement avec Bard Dexter désormais séparé de Peggy Lee. Robert Stack lui fera également pas mal d’usage. Tout le monde est donc loin d’imaginer que Bella Darvi va profiter de la parenthèse de Monte Carlo pour quitter Hollywood définitivement! Même à la Century Fox on en fut estomaqués! Et que faisait elle de son contrat cette ingrate? L’ingrate répliqua que n’ayant jamais obtenu de permis de travail en Amérique on pouvait se faire des papillotes de son contrat ou en réserver les pages à un usage à la fois plus intime et plus prosaïque!

Elle fut la première stupéfaite d’apprendre que Zanuck quittait tout en Amérique y compris son épouse pour la rejoindre en France! L’épisode est nébuleux, Zanuck rentrera au bercail en se déclarant outré d’avoir découvert chez Bella des penchants homosexuels et tout le monde feignit d’ignorer l’existence d’une certaine Juliette Greco.

Bella Darvi fera encore quelques allers-retours « contractuels » entre la France et l’Amérique et fera l’effort de donner de ses nouvelles à la presse « Je me suis faite peur à la première de  » The Racers » à New-York! Mon anglais est exécrable, je le travaille assidûment pour mon prochain film ». Ce qu’elle appelle travailler assidûment son anglais c’est filer le parfait amour avec Brad Dexter en Floride et avec Jean-Pierre Aumont en France puis avec Ali Khan un peu partout. Quant au cinéma elle est bien décidée à…Ne plus jamais en faire!

Le monde semble pavé de milliardaires qui n’ont rien de plus pressés que de jeter leur fortune à ses pieds pour qu’elle les joue sur les plus prestigieux tapis verts de la planète. Un jour elle gagne tant quelle apparaît couverte de diamants et par manque de place enroule des rivières autour de ses talons aiguilles! Le lendemain, Erich Maria Remarque blanc comme un linge sort du casino de Monte Carlo et déclare au bord de l’apoplexie qu’elle a perdu l’équivalent de 240.000 euros actuels en une heure. En évitant toutefois de préciser que c’étaient…Les siens!

Parfois ce sont les banque notes du magnat de l’aviation Amiot, parfois l’argent du millionnaire italien Renato Grassi. Bella perd l’argent des autres et celui qu’elle gagne reste le sien. C’est pour rembourser une infime partie de ce qu’elle a fait perdre au richissime Bernard Borderie qu’elle consent à faire un peu de cinéma en France et en profite pour mener une idylle avec l’acteur Philippe Lemaire, divorcé de…Juliette Greco.

Bella tournera quelques films sans grande conviction en France. Puis elle se laissera tenter par l’Italie où ce qu’on lui propose est encore plus médiocre qu’en France. De quoi passer quelques soirées à Deauville en attendant de mettre le grappin sur le frère du Shah d’Iran!

En 1959 elle est victime d’un accident de voiture et la presse se déchaîne comme elle aime à se déchaîner sur les têtes trop folles qui se brûlent les ailes. On la dit paralysée, défigurée, amnésique, dans le coma, morte. Elle se contente de commander toute la collection du couturier américain Joseph Corbett.  L’industriel Paul Louis Weller paiera la facture!

Le suivant sur sa « A List » sera le chef étoilé Claude Rouas qui fit longtemps le délice des gastronomes chez Maxim’s. Rouas réussit à l’entraîner jusqu’au mariage. Un pari perdu, sans doute?  Ils se marient le 30 Novembre 1960 et le 1 décembre elle demande l’annulation du mariage! Cet encombrant mari aurait eu le culot de s’offusquer de ses pertes au jeu? Le soir de leur nuit de noces? Non mais pour qui se prend-il? »

L’infortuné époux lui ayant soutiré la promesse de ne plus jamais jouer, elle divorce au plus tôt!

Ses pertes au jeu à Monte Carlo deviennent aussi célèbres que le casino lui-même! C’est à un point tel que Zanuck régulièrement appelé à son secours doit…Emprunter à Howard Hugues pour tenter d’endiguer quelque peu la catastrophe sans mettre son studio en péril. Nous sommes en 1961, Elizabeth Taylor s’en charge déjà fort bien! Les dettes de jeu de Bella Darvi atteindront une somme pharaonique équivalente à 20 millions d’euros actuels!

Zanuck finit par l’abandonner à son sort. La spirale infernale de la malchance l’engouffre. Elle doit vendre tout ce qu’elle possède jusqu’ à ses chiens.

Une première tentative de suicide dont elle est sauvée de justesse en août 1962 lui a remis, dit-elle, les pieds sur terre. « Un moment d’égarement » déclare-elle en agrippant le bras de Ramadès Trujillo pour le traîner au casino de Monte Carlo séance tenante!

En 1964, Trujillo la délaisse pour épouser la belle Danièle Gaubert. Bon prince il lui ouvre un bar à Paris à défaut d’avoir produit le film qu’il lui avait promis. On imagine alors Bella Darvi happée par les nuits parisiennes mais c’est mal la connaître.

En avril 1966 elle tente de mettre fin à ses jours alors qu’elle séjourne dans une villa de Roquebrune.

En 1968 c’est à Monte Carlo qu’elle tente une nouvelle fois de se supprimer. Elle est internée dans une clinique de la Côte d’Azur où elle est soignée pour une dépression profonde. Zanuck reçoit un appel de la clinique, c’est lui qui est la personne à contacter en cas d’urgence. Il accepte de régler la facture. Il faut aussi payer celle de son dernier hôtel qui a gardé son vestiaire en otage!

Bella Darvi tentera une ultime fois de remonter la pente et on la reverra dans des films plutôt minables qui n’ont même pas l’audace d’être des films érotiques. Les temps ont changé. Le monde est entré dans les années 70 et Bella est une quadragénaire ruinée, accro au jeu et reliquat du Hollywood des années 50.

Le 17 Septembre 1971 elle est retrouvée sans vie et déjà en cours de décomposition dans son appartement de Monte Carlo. On estime que son décès remonte à dix jours au moins. Cette fois Bella avait choisi le gaz.

Sans ressources, sans famille, sans amis, elle est enterrée à la sauvette. Ses parents ont coupé les ponts depuis bien longtemps et après leur divorce son père est allé s’installer en Israël.

En 1978 son frère Jean Isidore fait l’acquisition d’un caveau familial au cimetière de Bagneux. Il fait exhumer sa fantasque soeur pour qu’elle repose auprès des siens.

On s’est beaucoup étonné dans la presse de cette « facilité » qu’avait Bella Darvi à faire éponger ses dettes par des hommes qu’elle avait peut-être aimés mais surtout trompés, moqués et failli ruiner. Marilyn Monroe était bien placée pour témoigner de la radinerie sensationnelle de Zanuck qui comme le disait Mistinguett « Ne lâchait pas ses pépètes »! Pourtant ils ont tous bourse déliée sans compter pour Bella même sans l’avoir vue depuis des années. Certains « journalistes » avaient volontiers affirmé que la prodigue enfant avait largement de quoi les faire chanter haut et fort.

Rien ne permet d’étayer de telles allégations mais reste qu’à l’annonce de sa fin, nombre d’avocats et autres fondés de pouvoirs de ses messieurs se ruèrent pour s’assurer que Bella Darvi n’avait laissé ni mémoires ni documents.

Bella Darvi s’est éteinte seule et démunie de tout dans la plus sordide des solitudes après que des flots d’or aient glissé entre ses doigts. Elle aurait fêté ses 43 ans un mois plus tard.

Celine Colassin

darvi-bella

QUE VOIR?

1954: Hell and High Water: Avec Richard Widmark

1954: The Egyptian: Avec Jean Simmons et Gene Tierney

1955: The Racers: Avec Kirk Douglas et Gilbert Roland

1955: Je suis un sentimental: Avec Eddie Constantine

1956: Je reviendrai à Kandara: Avec Daniel Gélin et François Périer

1958: Le gorille vous salue bien: Avec Lino Ventura et Daniel Gélin

1958: Pia de’ Tolomei: Avec Jacques Sernas

1958: Rafles sur la ville: Avec Charles Vanel et Danik Patisson

1959: Enigme aux Folies-Bergère: Avec Frank Villard et Dora Doll

1960: La donna di Ghiaccio: Avec Renato Baldini

1960: Il rossetto: Avec Giorgia Moll et Pierre Brice

1971: Les petites filles modèles: Avec Marie-Georges Pascal

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

fab89 |
Pour tout les fans de "Gran... |
tout sur tout ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boy/prodessin/ciné-Bd
| cinemathequefrancaise
| loladu84mdr